BALADE SUR LES PLANCHES // L’ÉPICERIE MODERNE

Publié le 26 décembre 2012

"Le changement, c'est maintenant" ! Depuis le début, je vous proposais dans la chronique que l'interview de directeur de Théâtre. Et bien aujourd'hui, c'est une salle de concert que je vous fais découvrir, avec l'interview de la directrice de l’Épicerie Moderne de Feyzin, Sophie Broyon.

Lyon Décalé : Qui êtes vous Sophie Broyer ? Sandrine BOYON : Je suis la directrice de l'Épicerie Moderne de Feyzin depuis septembre 2007. Je viens du monde du social, avec un diplôme d'état en animation. J'ai ensuite commencé à travailler dans une MJC qui avait notamment une salle de concert. Puis pendant 5 ans, j'ai été à la tête de l'Antipode, une salle de 500 places à Rennes.

LD : Comment êtes-vous arrivée à la tête de l'Épicerie Moderne ? S.B : Après 5 ans à la tête de cette salle rennaise, j'étais bien ancrée dans le milieu musical. Étant lyonnaise d'origine, native de Bron, j'ai postulé dans celle salle feyzinoise qui recherchait une nouvelle tête à sa direction. Ayant été prise, j'ai réussi mon retour au source.

LD : Quel est votre rôle ? S.B : Tout d'abord, je dois manager une équipe de neuf personnes. Ensuite, je dois faire en sorte de mener à bien les projets de l'Épicerie Moderne, en démarchant les élus, les acteurs locaux, pour trouver les financements par exemple. Enfin, j'ai aussi une mission de programmation, dont je contribue à 60 – 70%.

LD : Comment définiriez-vous l'Épicerie Moderne ? S.B : C'est une salle de concert qui développe les musiques actuelles de plusieurs façons. Chaque année, on propose une soixantaine de concerts. Mais on accompagne aussi des chanteurs ou des groupes, on leur permet de répéter, d'enregistrer leur album. On organise aussi des ateliers avec les jeunes. C'est un lieu culturel pour toute la famille, ouvert et accessible, mais qui s'adresse aussi à des milieux plus pointus.

LD : Quelles sont les têtes d'affiches pour ce premier semestre 2013 ? S.B : On commence l'année en douceur avec l'artiste pop-jazz Sophie HUNGER, le 22 janvier à 20h30. Le 7 février à 20h, nous recevons l'actrice Lou Doillon, qui viendra nous montrer sa facette de chanteuse. Enfin, le 15 février à 20h, nous proposons la Nuits des Alligators, un festival national. Pour cette occasion, nous recevrons The Heavy, The Skins et The Computer. Mais évidemment, je conseille aussi tous les autres artistes programmés.

Florian JURDIC