PDC / EP02 : MATHILDE, UNE MAMAN POUR VOUS SERVIR

Pour cette deuxième édition, l’équipe de Piliers De Comptoir s’est rendu cette fois dans une petite épicerie-café, dans le Vieux Lyon. Créée il y a maintenant cinq ans, Comme chez Mathilde propose, au fin fond d’une cave chaleureuse et accueillante, un large choix de produits du terroir, pour petit-déjeuners, brunchs et autres.

Au lendemain d’une bonne soirée arrosée, la petite fringale prend rapidement le dessus généralement. Mon frigo étant vide (c’est la crise pour tout le monde !), je décide d’aller déjeuner à l’extérieur, histoire de prendre un peu l’air vous comprenez. Mon petit budget restreint et moi-même flânons alors dans la rue Saint-Jean, plus communément appelée rue de la soif par nos chers amis les noctambules, afin de se trouver quelque chose de bon, consistant et raisonnable au niveau frais d’investissement. Trois critères difficilement compatibles à notre époque.

Pour ces choses là, Comme chez Mathilde m’a accueilli comme il se doit. Le décor, à la fois rustique et intimiste, met tout de suite en avant le côté « Comme à la maison » (l’endroit porte bien son nom). Avec ses airs maternels et son aspect de femme indépendante, la propriétaire des lieux me met tout de suite à l’aise. « A la bonne franquette, faîtes comme chez vous !». A la vue de la carte, mon estomac en salive d’avance. Ensemble de charcuteries, fromages, petit déjeuner royal, assiette de brunch, le tout proposé avec des noms tirés par les cheveux : La Comtesse noire, Le 7ème ciel et même La trique à guignol (non non, ce n’est pas une blague !!!), font parti de l’ensemble proposé.

La maîtresse de maison me sert rapidement mon petit déj’. Chocolat chaud, jus d’orange et tartines (illimités) en tout genre ne font pas long feu face au vide sidéral qui régnait dans mon gosier. Vient alors la copieuse assiette de brunch. Et là, Mathilde ne fait pas preuve de clémence : « Il faut tout manger, sinon je m’énerve !». Je m’y met, n’ayant pas peur du défi, mais ce deuxième round fût légèrement plus compliqué. Je cale entre deux bouchées de jambon et une tartine de chèvre. J’ai cependant eu le temps de remarquer une chose, tout ici est fait maison, sauf les chaises et les tables (et encore, ça j’en suis pas sûre !?!).

Il faut savoir que Comme chez Mathilde a été ouvert, il y a cinq ans, un certain 8 décembre. Certains n’ont peur de rien me diriez-vous. Partir de rien, et en plus se coltiner tous les touristes de France et du monde pour un premier jour, il faut être doté d’un certain sens du courage et de folies…

Comblée par cet endroit, je repars repue, le porte monnaie encore plein et un doggy bag en poche : OUI, Mathilde déteste le gaspillage et, en bonne maman, m’a forcé à emporter ce qu’il restait du brunch. Me voilà maintenant avec de la terrine de foie de volaille, du cake et du fromage dans mon frigo. Lui aussi se retrouve rassasié de cette sortie…

Aviva NAKACHE

(Crédits Photos : A.NAKACHE / LD)

PDC / EP01 : UN POILANT BRIC A BROC

Aucune réaction sur “PDC / EP02 : MATHILDE, UNE MAMAN POUR VOUS SERVIR”

Exprime toi :

Nom (obligatoire):
Commentaire (obligatoire):