DaNS La VRaiE ViE ! EN LIVE DE LYON

Publié le 19 janvier 2013

Ils sont 5 webtrotteurs et ils se sont lancés le défi de proposer, une fois par mois, un nouveau rendez-vous sur la toile. Le premier Road Show Interactif et Collaboratif en live sur le web.

Equipés de tablettes, GoPro, appareil photo Réflex et iPhones, CLEM, MAG, MAT, PHIL et DOV vont se balader pendant 6 heures dans les rues de Lyon, à la découverte de lieux, de visages, d'évènements nocturnes. Partir à l'aventure dans la jungle urbaine avec pour objectif de partager leurs instantanés et surtout inviter les internautes à les rejoindre, DaNS La VRaiE ViE ! , c'est le pari que font ces 5 fondus du web et des médias.

Une fois par mois, les internautes vont donc pouvoir suivre leurs péripéties en direct sur Twitter, Facebook et le blog www.danslavraievie.fr, de 20h à 2h du matin. Chaque rencontre sera balisée par la remise d'un petit bracelet en satin violet, signe d'appartenance à la communauté DLVV. Une communauté qui a pour objectif de grandir et de permettre, dans un avenir proche, de fédérer ses membres derrière des opérations collaboratives, festives voire caritatives.

Le premier épisode de DaNS La VRaiE ViE !, c'est samedi 19 janvier 2013, dès 20h sur la toile. Entre chaque épisode, rendez-vous mensuel, les internautes pourront découvrir le best of de chaque balade numérique nocturne. Des podcasts seront postés régulièrement pour refaire vivre les moments forts des déambulations des 5 webtrotteurs. En attendant le live, un teaser a déjà été posté sur la toile...

PDC / EP03 : LE CATHÉDRALE, COMPLÈTEMENT FOOT

Publié le 22 décembre 2012

C'est dans une toute autre atmosphère que l'équipe de Piliers de comptoir s'est déplacée cette semaine. Toujours dans le Vieux Lyon, c'est au café de la Cathédrale que nous nous sommes rendus. Le temps d'une soirée, le bar se transforme en exutoire pour tous les fans de foot. Ambiance match, avec une grosse affiche diffusée sur grand écran en guise d'apéritif...

Quand le PSG affronte l' OL, c'est toujours un évènement pour les supporteurs lyonnais. Entre l'envie de prendre la tête du championnat et la fierté de battre la machine à fric parisienne, les partisans des Gones ont bien du mal à dissimuler leur enthousiasme ce soir . Mais je ne vais pas m'attarder sur le sujet. Avec ses vieilles enseignes et pompes à essence pour décor, le café de la Cathédrale mise tout sur son côté années 50 américaines. On se croirait presque dans la série « Happy Days ». En arrivant, je vois que les meilleures places sont réservées (les réservations sont possibles les soir de match semble-t-il). Je trouve finalement une table pas trop mal située, en face de l'écran, histoire de bien suivre la rencontre. Je me dis que j'ai bien fait d'arriver trois quart d'heure avant le début puisque, vingt minutes plus tard, la salle est pleine à craquer, avec une majorité de personnes debout. Ce n'est qu'au coup d'envoi que je me rends compte que, contrairement à ce que l'on pourrait penser, un bon nombre de femmes sont présentes. Elle ne sont pas en majorité certes, il ne faut pas trop en demander, mais quand même. On dit que le football n'est plus exclusivement masculin, et bien j'en ai la preuve sous les yeux. Des les premières minutes, l'excitation se fait immédiatement sentir, tout le monde à les yeux rivé sur la toile. Deux trois actions plus tard, tout le monde applaudit et encourage son équipe.

Mon voisin de gauche, pas très en place, ne cesse de bouger et crier pour défendre les Gones, qui maîtrisent techniquement et physiquement le jeu. Il semblerait que cela gène un client à côté, qui ne s'embarrasse pas pour lui faire comprendre. Le ton commence à monter entre les deux hommes. J’entends même un « Ta gueule ! » de la part du deuxième. On dirait que je ne suis pas la seule tendue par la rencontre. Après je pense, et ce n'est que mon avis, que si on veut regarder ce genre de compétition au calme, il vaut mieux rester chez soit au lieu d'ennuyer son monde. Sur ces bonnes paroles, mon voisin termine la discussion par un gentil « Je suis resté poli, alors au lieu de m'insulter, laisse-moi vivre mon match !». Il s’avérerait que ça ait calmé l'autre puisqu'aucun mot n'a suivi.

Au premier rang, j'aperçois une dame d'un certain âge (on l'appellera Germaine) qui défend avec ferveur l'Olympique Lyonnais. Une faute commise par un attaquant adverse et la voilà hors de ses gonds. Le PSG marque finalement un but juste avant la mi-temps, créant la déception générale. A la pause j'en profite pour aller me prendre une boisson. La jolie serveuse me sert mon sirop d'orgeat, tout sourire (non, pas d'alcool pour ce soir). Mon verre en main, je décide d'aller discuter avec la supportrice.

Il ne me faut pas moins de dix secondes pour comprendre que c'est un sacré personnage. Cheveux brun attachés en chignon et l'air décoiffé, elle me donne l'impression d'être en face d'une ancienne rockeuse. Fanatique inconditionnelle de l' OL, elle est abonnée à Jean-Bouin et Jean-Jaurès (tribunes du stade Gerland) depuis maintenant 35 ans. Pour les matchs extérieurs, elle se retrouve là, toute les deux semaines, au café de la Cathédrale, avec sa place réservée. C'est une grands amoureuse du quartier Saint-Jean. Et quand on lui demande son avis sur la première période de jeu est difficile pour elle de garder son calme.

Je retourne m’asseoir et le temps d'arrêt ne semble pas avoir atténuer son ardeur.

La deuxième mi-temps laisse voir des Lyonnais à bout de souffle. Enchaînant les actions, le PSG ne laisse pas beaucoup d'espoir au supporteurs présents, impuissants et résignés devant la domination parisienne. Mais la situation ne désespère pas Germaine qui ne cesse d'encourager son équipe. Le choc se termine finalement sur le score de 1 à 0 pour le club de la capitale. Je n'ai pas le temps de me lever, que la groupie lyonnaise a déguerpi plus vite que son ombre. Il m'a semblé qu'elle m'évitait. En effet, pendant notre entrevue, je lui ai avoué être pour le PSG (au cas ou vous ne l'aurez pas remarqué).

Aviva NAKACHE

(Crédit Photos : A. NAKACHE / LD)

PDC / EP02 : MATHILDE, UNE MAMAN POUR VOUS SERVIR

LE CHOIX DE LA REDAC’

Publié le 2 décembre 2012

Déjà un mois ! Que le temps passe vite... Ce début du mois de décembre doit vous refroidir à l'idée de sortir (je vous comprend!!!). Mais en même temps, c'est pas parce qu'il fait froid dehors que vous allez refuser la chaleur d'un concert, d'une discothèque, d'une pièce de théâtre ou que sais-je encore ? Alors, la rédac' de Lyon Décalé ne compte pas vous abandonner et va continuer contre vents, neiges, froids et marées, à vous proposer un agenda varié...

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

LUN 03 DEC // Vous sortez tout juste du week-end, vous êtes même un poil irritable en début de semaine. Alors, pour vous relaxer après ce lundi si long, rendez-vous à L'épicerie Moderne (Place René Lescot, Feyzin), pour y découvrir deux artistes. Premièrement  Dark Dark Dark, orchestre de chambre, basé à Minneapolis, qui vous jouera un folk intimiste. On y perçoit un vent nouveau dans la pop d‘avant-garde. Le ton est donné, la voix chaude de Nona Marie Invie est propulsée dans les airs par un piano, une basse et une batterie. Puis la soirée continuera avec Love Like Birds, une chanteuse de folk belge. Une petite voix légère et "planante" qui vous fera bien finir la soirée. Compter jusqu’à 15 euros.

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

MAR 04 DEC // Là, c'est un coup de cœur personnel ! Je ne vais pas vous raconter ma vie mais je suis un fan de Samuel BECKETT et de l'humour pince sans rire. Donc, vous comprendrez que lorsque j'ai entendu parler du spectacle "En attendant" au Théâtre Espace 44 (44 rue Burdeau, Lyon 1), je me suis senti obligé de vous le proposer. Tout est réuni pour vous faire passer un moment spécial avec un humour féroce et un cynisme déconcertant. À l'heure où l'humour grinçant revient sur le devant de la scène avec des humoristes comme Gaspard PROUST, Nicolas BEDOS ou encore Fabrice EBOUE, ce spectacle vous offre la chance de découvrir le mélange de l'humour noir et de l'humour de BECKETT. Une sortie que je vous recommande de tout cœur...

(Source image : culture.lyon.fr)

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

JEU 06 DEC // Le week-end se rapproche, la Fête des Lumières aussi ! Mais cela ne doit pas vous empêcher de sortir hein ? Donc la redac' vous propose Les Scènes Ouvertes du Jardin d’Anaïs (48 rue Saint-Gervais, Lyon 8). À partir de 20h30 et jusqu'a 22h30, venez découvrir ou redécouvrir L'ex Bande à Jul avec un nouveau projet du nom de LUKANE. Le groupe a déjà fait ses armes au Ninkasi Lyon, à La Bobine... Un band qui cherche un nouveau souffle aussi bien dans la musicalité que dans l'écriture, le tout mélangeant electro et rock...

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

VEND 07 DEC // Le week-end, c'est le moment ou l'on a envie de décompresser, de danser, de rire, de s'amuser. Pour ça, on vous propose une discothèque mais pas n'importe laquelle ! Une qui se veut en accord avec les ambiances londoniennes et new-yorkaises. L'Ambassade (4 rue Stella, Lyon 2) est un lieu intimiste, petit (voire très petit!!!). Dans cette discothèque, on mise tout sur la programmation musicale qui est souvent de haute voltige. Et le vendredi, ce sont des Dj Guests qui seront présents. Alors pour les puristes comme pour les amateurs, allez découvrir l'ambiance underground à la française, à partir de 23h.

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Voilà ! C'est déjà fini pour cette semaine. Mais on se retrouve la semaine prochaine. D'ici là, amusez-vous et restez en mouvement...

BALTHAZAR

PDC / EP01 : UN POILANT BRIC A BROC

Publié le 1 décembre 2012

Pour cette première édition de la rubrique «Piliers de Comptoir», l'équipe de Lyon Décalé s'est rendue au Broc'Café, petit bistrot du deuxième arrondissement. Faisant office de restaurant le midi et de bar le soir, il est plus idéal pour un apéro avec les copains que pour un tête a tête en amoureux. Ambiance...

Difficile de se trouver une place dans ce bar quasiment toujours complet. Ce soir, coup de chance, une table se libère au moment de mon arrivée. Malgré sa petite taille, la façade attire tout de suite l'oeil et c'est un mélange de générations qui me saute au visage dès que j'entre à l'intérieur. Tables en bois, rideaux en velours, lumières tamisées et murs tapissés d'affiches anciennes à la Germaine Kerjean. A cela s'ajoute une population jeune et une musique ambiante électro/pop/rock (programmation soigneusement préparée par le barman) qui contrairement à ce que vous pouvez imaginer n'entrave pas les discussions agitées des clients. Une chanson d'Electric Guest et c'est parti, me voilà déconnectée !

Entre deux cervoises, il est même possible de s'acharner sur des jeux de sociétés. Taboo, Echec, Uno, tout ça tout ça... On se sentirait presque comme chez Mamie...

Je ne vous cache pas que le beau serveur ne gâche rien non plus à l'ensemble. Avec son look dandy et son allure de bobo, inutile de dire qu'il lui suffit d'un mot pour me faire craquer. Mais soyons sérieux deux minutes. Je discute un peu avec lui et il me raconte l'histoire du Broc' café. Je bois ses paroles sans en retenir une seule miette. Mais quelle importance ! J'ai passé une excellente soirée. Au rythme d'un remix des Two Doors Cinema Club, je repars (quelque peu éméchée) sans qu'il m'offre ma boisson. C'était bien la peine de faire tous ces efforts. Ceci dit, j'irai bien y refaire un tour, histoire de lui piquer quelques morceaux.. de musique.

Aviva NAKACHE

(Crédit Photos : A. NAKACHE / LD)

PDC / EP02 : MATHILDE, UNE MAMAN POUR VOUS SERVIR

IMAGINE…UN CIRQUE PERMANENT DANS LA VILLE !

Publié le 30 novembre 2012

Ils en avaient rêvé et ils l'ont fait ! Ils ? Ce sont les frères MASSOT. Professionnels du cirque, Serge et David ont toujours voulu partager leur métier et surtout leur passion. Et même s'ils l'ont toujours fait en jouant sous de grands chapiteaux, dans le monde entier, leur objectif était clair depuis des années : pouvoir se poser pour créer leur propre cirque.

Installé à Vaux-en-Velin, dans le quartier du Carré de la Soie, IMAGINE peut accueillir plusieurs centaines de personnes (jusqu'à 850 personnes pour des évènements). Elle est composée de trois univers : l'accueil, l'école et le dîner spectacle. Chaque univers est indépendant et permet aux petits comme aux plus grands de profiter des lieux. Et si bien entendu la principale activité reste celle de la troupe des Frères MASSOT, tous ces espaces sont disponibles à la location pour des évènements privés ou professionnels.

A noter que le  menu servi lors du diner spectacle a été spécialement conçu par un chef lyonnais connu du grand public : Gregory CUILLERON, participant de la première saison de Top Chef sur M6.

Rencontre avec Serge MASSOT, cofondateur d'IMAGINE (ventriloque de son état)

LE TROLLEY DES LUMIÈRES : LE 1ER RESTAU-BUS DE FRANCE

Publié le 17 novembre 2012
(Crédit Photo : Louise MASSIAS)

Le Trolley des Lumières a été crée le 20 juin dernier, par Romain GARNIER. C'est suite à un voyage en Australie que Romain a lancé son projet unique en France. Il s'est inspiré du concept australien, et la possibilité de manger dans un tramway.  Avec à bord, une ambiance particulière...

Le restau-bus composé de 28 places se divise en trois itinéraires : - "Le Mâchon" avec un service de 12h à 15h tous les dimanches pour un ticket de 39 euros composé d'une entrée, un plat, le fromage et le déssert. La deuxième ligne - " la Dégustation des Canuts", roule du mercredi au samedi de 19h à 20h30, le billet qui doit bien évidemment être composté est de 39 euros et comprends un assortiment de 6 hors d'oeuvres lyonnais, ainsi qu'un assortiment de fromages accompagnés de deux verres de vin - Enfin pour les retardataires, les derniers départs pour "le Grand Canut" se font du mercredi au samedi de 21h à 23h30. Ce dernier voyage est desservi d'une entrée, d'un plat, du fromage et dessert pour 49 euros. Les dimanches, lundis et mardis soir sont réservés pour des voyages privés.

( Crédit photo : Louise MASSIAS )

Tous les plats sont typiquement lyonnais, du saucisson brioché au gratin dauphinois en passant par la tarte aux pralines. Les plats sont préparés avant (faute de place pour installer une cuisine dans un bus) et tenu en température. Le serveur n'a plus qu'a dressé les assiettes et servir ses usagers.

( Crédit photo : Louise MASSIAS )

Le bus circule dans tout Lyon, le départ se fait de BELLECOUR tout comme l'arrivée. Il passe en revue les différents sites populaires de Lyon, comme la place des TERREAUX, la PART DIEU allant même jusqu'à la Croix Rousse. Le chauffeur Otman a une conduite souple, ne vous inquiétez pas !

Mais vous allez me dire comment les verres et couverts font pour rester sur la table ? Surtout en empruntant les pentes de la CROIX ROUSSERomain a imaginé et crée lui même une solution. Une plaque posé sur la table retient les verres. Astucieux mais trop tard pour les inventeurs en herbe, Romain vient de déposer le brevet. Les nappes sont aussi conçu pour retenir les objets.

( Crédit photo : Louise MASSIAS )

Le concept tout nouveau se développe petit à petit. Le bus ouvrira ses portes aux voyageurs seulement les midis durant la FÊTE DES LUMIÈRES. France 3 souhaite même réaliser un direct pour l'occasion. Romain GARNIER vous attend dans son bus, les tickets sont à réserver à l'avance. Mais Romain ne compte pas s'arrêter là, il a pour projet une péniche restau et un train restau. En attendant d'autres projets encore plus fou...

Florian GOEFFROY

UN BON POINT POUR LE BLOGG

Publié le 13 novembre 2012

Il a poussé dans un quartier anciennement occupé par le Grround Zero, connu par les amoureux de la scène Underground lyonnaise. Le Blogg a ouvert ses portes il y aura tout juste un an le 11 décembre prochain 14 rue Crepet. Un an, un laps de temps plus que suffisant afin de se construire un nom, une clientèle. Des joies variées grâce à un lieu qui sait satisfaire différents types de clientèle. Bientôt incontournable dites-vous ?

Se définissant comme "un tremplin musical événementiel où se fédèrent tous les arts au gré des concerts et des événements à thème. C'est un lieu de rencontres, de brassage et d'échange autour de la culture musicale sous toutes ses formes". Un lieu qui s'étend sur 450m², convivial et agréable. Lyon Décalé devait y fourrer son nez. Séance de rattrapage pour ceux qui serait passer à côté de ça.

Jouer de la console au bar. De quoi devenir accroc.

Gratuit du lundi au jeudi, chaque jour de la semaine est consacré à un thème spécifique. C'est, semble t-il, ce qui fait la force première du Blogg. Sa capacité à satisfaire un peu tout le monde. Comme les fans de gaming et autres jeux-vidéos. Etrange pour un bar n'est-ce pas ? Les "Lundis du Geek" sont consacrés à la culture geek et du rétro-gaming. Les puristes de la manette rencontrent les néophytes en matière de Super Mario et autre lors de tournoi en libre accès et sur écrans géants. Le tout, sur un peu toute sorte de support et en musique.

Les mardis sont plus du style "Shake Live". Consacrés aux live en tout genre : Les soirées débutent avec à 18h30 l'enregistrement de l'émission "Buzzique" de Radio Pluriel avec Arnaud Bon Public avant de se poursuivre avec une scène ouverte, ce qui, indubitablement, est l'occasion pour tous les musiciens de montrer leurs talents sur la scène du Blogg ou, tout simplement, de s'amuser dans une bonne humeur flagrante. Mais la soirée ne s'arrête pas là. D'autres animations viennent colorer la programmation avec différents concerts, Karaoké vivant, Air Guitar, Speed Dating de musiciens, etc. Après la culture du jeux vidéos, de la musique, la danse s'impose comme un évidence. Non ?

Le Blogg passe en mode salsa !

Pas forcément mais pas grave, car le mercredi au Blogg on danse sous le signe latino. Déhanchement du corps, pieds écrasés où réelle maîtrise, cette soirée est dédié aux initiés et aux non-initiés à la danse latine. Le Blogg vous offre même des cours d'initiation. Alors, qu'attendez-vous ? En piste !

Enfin arrive le jeudi. La semaine avance à toute allure n'est-ce pas ? Les "Jeudis Découverte" du Blogg, voilà l'occasion de découvrir des talents et des groupes émergents ou peu connus de la scène locale voire nationale, des révélations "coups de coeur" du Blogg. Rien à rajouter hormis le fait que les concerts sont gratuits. Ainsi, le Blogg, dans son rôle de "brasseur d'évènement", se pose aussi en tant que vrai tremplin pour la scène lyonnaise, voire, nationale. Incontournable pour les artistes émergents après seulement un an d'existence.

Tout le monde devant la scène !

Offrant des thématiques différentes du lundi au jeudi, brassant un public hétéroclite, les week-end du Blogg restent dans cette même volonté de variété artistique. Chaque week-end est consacré à des évènements en tout genre, sans restriction de style, et qui durent jusqu'à tard dans la nuit. Pêle mêle, on y retrouve des concerts live, des évènements geek, hiphop, reggae, groove, des concerts metal, des soirées karaoké, salsa, évènements électro, ...

Mais trêve de bavardage. Rendez-vous au Blogg autour d'un verre...

David GUILLEMAUD

LE CHOIX DE LA REDAC’

Publié le 11 novembre 2012

Le soir, il arrive que je ne sache pas quoi faire. La journée a été dure,et la soirée s'annonce longue. Pour éviter de tomber dans une routine des plus horrible, on vous a concocté un petit agenda des sorties By Night. Cette semaine c'est mercredi et samedi que l'on va vous faire bouger...

Mercredi 14 novembre. Le mercredi est souvent le jour ou l'on bascule du bon côté de la semaine, on se rapproche du week-end. Et bien réservé votre soirée car se sera la plus chargée de votre semaine. À 20h00, à la Halle Tony Garnier, le concert de Shaka Ponk. Ce groupe fondé au début des années 2000, composé de musiciens, d'un web-designer, d'un hacker et... d'un singe virtuel, Goz ! A la suite d'une défaillance technique, il a laissé le micro, mais continue à faire les chœurs du haut de son écran géant, claque visuelle garantie ! Shaka Ponk, c’est du son et des images et de l’intensité. Pour le concert il faudra compter 35 euros la place...

Mais votre soirée du mercredi ne s'arrête pas là. Je vous laisse le choix avec une autre alternative (vous pouvez faire les deux mais, Lyon Décalé est en aucun cas responsable de votre non présence au boulot le lendemain !!!)

A Minuit, place Antonin Poncet, Lyon 2, c'est la dégustation du Beaujolais Nouveau. En une demi heure c'est 400 litre de vins offert, dans une ambiance chaleureuse. Pour ceux qui aurait envie, la soirée commence à 20 heure. Pour les autres inutile de rappeler qu'il faut boire avec modération.

Samedi 16 novembre. Vous êtes enfin en weekend. On peut souffler, respirer ! La pression de cette longue et dure semaine s'est estompée. Pour ce samedi, une nouvelle fois, Lyon décalé vous fait découvrir une création totalement originale, une adaptation du conte de Charles Perrault "Le Petit Poucet" mais du point de vue d'une ogresse, végétarienne qui va tout faire pour échapper à son destin et éviter une fin tragique, le tout avec humour. Une création de la compagnie stéphanoise Travelling Théâtre. Un spectacle qui fait partie de l’évènement "Balises".
Du 12 au 30 novembre, plus de 40 spectacles sont ainsi proposés dans 27 théâtres de l'agglomération lyonnaise. Alors rendez vous au Théâtre Nouvelle Génération, dans le 9ème arrondissement. Comptez 17 euros pour les adultes et 9 euros pour les enfants.


POUCET POUR LES GRANDS par Tnglyon

Toujours samedi. Dans un autre registre et dans un souci de diversité et de faire découvrir tous les horizons, on vous propose un spectacle de danse. Le célèbre Lac des Cygnes de Piotr Ilitch Tchaïkovsky À l'amphithéâtre 3000 (50 quai Charles De Gaulle Lyon 6). Dans ce ballet en deux actes, les danseurs nous font vivre le fol amour du Prince Siegfried pour la princesse Odette, condamnée par le vil sorcier Von Rothbart à se transformer en cygne le jour, et à redevenir femme la nuit. Entre duos romantiques et chorégraphies enlevées se succèdent danse vénitienne, pas espagnol, mazurka, danse des grands cygnes... Le tout, interprété par une compagnie issue de la fameuse "école russe", la plus réputée au monde. Éblouissant ! Le tout accompagné par l'Orchestre National de Russie. À ne pas manquer pour découvrir une musique, un art la danse et un spectacle haut en couleur. Si vous avez aimée Black Swan, le film de Darren Aronofsky, courrez voir ce spectacle si vous ne l'avez pas vue c'est la séance de rattrapage. Pour cette sortie, les places sont disponible des 34 euros.

Bonne semaine a tous ! Amusez vous, sortez... Et si vous n avez pas d'idées de sorties, on en aura toujours pour vous.

Balthazar et Antoine AUPART